Actualisation   20-06-2017

La tanière du

CAP-SUD Moto-Club

 

Ecole Moto Vie du Club Archives Contact Club

 

 

 

L'énorme avantage d'un circuit ombragé pour atténuer les grosses chaleur!

Les jeunes pousses progressent avec Gilles et Denis...

                 

 

Reprise de l'école moto avec des petits bolides rutilants... C'est reparti pour la saison 2017 de l'école de moto Cap-Sud et en totale autonomie grâce aux partenariats entre le Moto Club, le centre Leclerc Orthez, le magasin OMB Yamaha Orthez et l'équipementier Kenny /Pull In.

 

 

 

Retour haut de page

 

De la Poudre aux Yeux. Sortie motoneige à Barèges (11 Février)

 

C'est pratiquement devenu une habitude, et je ne ma lasse pas des sorties nocturne dans la forêt de résineux, dans la hêtraie, ou encore au pied de l'Observatoire du Pic du Midi dans les grands espaces. Mathieu est de la partie, et il est venu en force avec sa petite famille et des copains. Un autre groupe complète la colonne de 8 motos, avec Serge à l'ouverture, mon rôle à l'arrière étant de retrouver les brebis égarées et les motos retournées, avec comme véhicule d'intervention rapide un engin qui incite à ne pas rester sage... 800cc sur un moteur 2Temps, ça donne quelque chose de très réactif et d'extrêmement joueur, surtout quand on se laisse un peu décrocher du groupe et qu'on sort de la trace de quelques mètres!

 

Première partie sur Tournaboup, la Laquette et la descente en lacets jusqu'à l'auberge du Lhens. On en ressort deux heures plus tard avec un centre de gravité considérablement augmenté!

Petit tour en forêt, redescente vers la station puis montée vers le pied du Tourmalet. La pleine lune est à peine voilée par une légère brume qui diffuse la lumière, il se met à neiger de petits flocons ce qui accentue la sensation de vitesse dans la lumière du phare, sans masquer la visibilité. On voit juste les phares des dameuses bien plus haut, comme suspendues dans le vide car le relief s'estompe au dessus de 2000m. On arrête les machines pour profiter du paysage et déclencher l'artillerie des boules de neige... Retour à la base où on gare les engins, il est presque 1h00 du matin. En ce début de vacances, les bars sont ouverts à Luz, et on en profite avec Serge pour conclure tranquillement cette superbe randonnée.

Il reste de la neige et du temps pour remettre ça avant la fin de la saison... Avis aux amateurs....

Philippe

 

 

 

Retour haut de page

Dimanche 5 Février, Marcel s'invite à la sortie Club

 

La tempête Marcel n'aura pas découragé 14 membres du club pour une bonne balade Enduro sur le canton de Salies, Rdv à 8h45 pour un bon petit café - cake, les plus pointilleux règlent leurs pétoires en fonction des conditions météo ... humides !

3 crans de plus devant ... 2 de moins derrière ... réglage de carbu ... chacun y va de son petit commentaire alors que d'autres, plus soucieux de leur tenue vestimentaire tardent à sortir du fourgon qui leur sert de cabine d'essayage !!

 

9h15 ... ooouuff tout le monde est prêt, ou presque.

 

J'ai l'avantage de connaitre le canton de Salies comme ma poche et nous voilà partis sur des chemins bien connus, humides et piégeux dès les premiers mètres !!!

Quelques grimpettes délicates, quelques demi-tours involontaires, et quelques cours d'eau ... en crue! 

En 2016, lors d'une traversée d'un fossé en crue, nous avions eu l'agréable surprise de voir une moto orange prendre la tasse dans des conditions climatiques un peu identiques, nous avions donc une revanche à prendre ... surtout son propriétaire ! Cette année, pour lui, facile, mais pour une autre moto orange, au même endroit, "gloup-gloup-gloup-gloup-boooooooo" 

La poisse !!! Le lieu serait-il maudit, hanté, allergique a cette couleur DDE ?? ... 

Après plus d'une heure de mécanique, tentative de sauvetage, bouche à bouche, bouche à pot ! aspiration de liquide ... il faut se résoudre à pousser vers le haut pour ramener la noyée et son pilote au bord d'une route pour que l'assistance improvisée le retrouve.

 

 

 

 

 

C'est avec beaucoup de regret que nous les laisserons là tous les deux, le moral à zéro mais le cylindre rempli.  12h30, le retour sur Salies se fera tranquillement, avec une grosse pensée pour notre copain.

 

Mais une bonne balade se termine Obligatoirement par au minimum une voir deux bonnes bières et par un petit repas ... calorique.

 

Merci au restaurant "la terrasse" à Salies, un excellent accueil et une excellente table, menu tip top, l'entrecôte à te mettre à genoux et le rouge de chez Lapeyre tip top !!! 

 

vivement la prochaine ... sortie ... et bouteille, mais au sec !! 

  Gilles

Retour haut de page

AG 2017

 

Pleins de projets avec deux défis nouveaux... L'envol de l'école de moto et une endurance 100% nouvelle

En 2017 l'école de moto va redémarrer fin Mars - début Avril et en totale autonomie grâce aux partenariats entre le Moto Club, le centre Leclerc Orthez, le magasin OMB Yamaha Orthez et l'équipementier Kenny /Pull In.

Ce sont 6 motos neuves allant de 50 à 110 cc et tout les équipements de protection (casques, gants, genouillères, coudières et maillots) qui pourront être mis à disposition des enfants.

 

L'article dans La République des Pyrénées

 

 

 

Le Compte-Rendu de l'AG au format pdf

 

 

Retour haut de page

 

Memory Honda Moreau 2016

Cette année, le Memory Honda Moreau, appelé depuis le "100% More'O", nous avait donné RDV le 15 & 16 octobre sur la magnifique piste de Laguépie dans le 82, piste qui par le passé a accueilli quelques Grands Prix !

Une séance retrouvailles à Pentecôte avec quelques anciens " Moreau" sur la belle piste de Beaumarchés, quelques entraînements sur mon circuit de Sallespisse, puis une piste très agréable à Beyries à côté de Sault de Navailles, entouré d'une bande de jeunes crossmen très sympas, et enfin une dernière séance sur le circuit de Lagor (merci Jean pour l'ouverture du circuit) avec Kiki de chez OMB qui sortait pour la 1ère fois la magnifique YZ 250 de 1989, voilà à quoi a ressemblé ma préparation physique, technique et morale pour cette épreuve.

le samedi Matin nous voilà partis depuis chez OMB avec Poum Poum et Olivier, mes 2 compères habituels, en compagnie de la famille Lapadu au grand complet, Kiki au volant.

Après 4 heures de route et quelques arrêts pipi, café, cigarettes et autres ......nous arrivons à Laguépie. Retrouvailles avec Marianne et tous les anciens compères de l'époque, + JJ Bruno, Coco Gomez, Harry Everts, Michel Combes, Daniel Péan, et pleins d'autres pointures de l'époque. Une fois les contrôles administratifs et techniques accomplis, nous voilà partis pour notre séance d'essais libres sur une piste noyée la veille par des pluies diluviennes et qui ressemblait plus à un bain de boue comme à Dax, qu'à une séance de moto cross.

Passage obligé par le Karcher mis à dispo par le club, et on range tout le matos jusqu'au lendemain. Souper sur place pour nous, avec nuit au camion, alors que la famille Lapadu s'échappe pour une soirée resto + gîte au chaud !!!

Après un travail extraordinaire du Moto Club le samedi soir et dimanche matin, merci à Colette Donat et toute son équipe, nous retrouvons dimanche matin une piste roulable qui s'est améliorée tout au long de la journée pour devenir extra l'après midi, un vrai régal.

Que du plaisir à rouler chacun dans ses manches chacun à son niveau ! Avec nos vielles qui ont toujours la santé et avec tous ces passionnés de vintage.

Merci une de fois de plus à Olivier Poum Poum et toute la famille Lapadu pour ce week end très riche en émotions, pour ces excellents repas (cèpes, magrets, rôti, choux à la crème....).

Merci au Centre Leclerc d'Orthez (M. Thierry Manescau) de me permettre une fois de plus de vivre cet évènement, merci à OMB d'être toujours là, Créasign pour nos Kits Déco, n'hésitez pas à aller les voir.

Et enfin merci à Marianne pour tout ça, et vivement la prochaine édition.

Denis et sa "vieille" 500 CR de 1989 toujours pleine de chevaux ...

 

Retour haut de page

 

1° Novembre 2016 dans Sud Ouest

 

 

Retour haut de page

Aragon, Octobre 2016

Vendredi 17h, c'est parti pour le week end Capsud. 15 personnes pour week end mixte rando pédestre rando moto. Rdv à 16h45 et Denis arrive en retard avec une surprise, "je me suis perdu la moto de la remorque sur la route !" Après un court arrêt chez OMB, départ vers Loarre avec remorque et fourgons. Arrivėe au camping pour le repas et début des hostilités, repas gargantuesque, vino et quelques digestifs. Couchage un peu agitė pour les jeunes qui découvrent l'ambiance Capsud (trop calme à leurs goût !)

Samedi, lever difficile pour certains et départ pour une petite rando organisée par Lagome au dessus du château de Loarre avec Melkior comme navigateur GPS. Les sentiers sont sympa et on profite de la vue qui surplombe la plaine d'Ayerbe. 13h retour au camping pour le pique nique qui s'éternise ! 15h30 on arrive enfin à décoller pour rouler avec les enduros. Les non motorisės en profite pour aller visiter le château de Loarre et le village. Nous partons plein Est en direction d'Arguis à travers la montagne par des pistes larges mais très caillouteuses. Nous roulons en tiroir et espaçons un peu à cause de la poussière. Petit arrêt au village de Bolea pour boire un coup puis arrivėe à Ayerbe pour faire le plein. Dominique prend les commandes car il a vu un petit chemin sympa dans la montėe ! Il faudra d'abord passer un chemin technique entre les maisons. On trouve bien le petit chemin qui lui aussi sera technique. Après avoir doublé l'ouvreur Bibi se met au tas (ces satanėes jambes qui sont trop courtes !) reprise des esprits et direction le point de vue au dessus de Riglos. Il se fait tard et pendant que certains rentrent tranquillement, d'autres se tire la bourre dans les chemins. Bilan, l'expérience a parlé car l'ancien ne s'est pas fait doubler et le jeune a fait 1 tout droit ! Première journée bouclée avec 10kms à pied et 110 avec les enduros. Repas au camping et toujours les jeunes qui font l'animation.

Dimanche, Damien se lève avec le poignet en vrac, pas de moto pour lui aujourd'hui. Malgré les bonnes intentions nous ne partons qu'à 9h ! 180 kms de prévu aujourd'hui et si on veut rentrer tôt .... Le rhum a détruit quelques neurones et le départ est un peu chaotique. Au bout de 15kms, premier ennui mécanique mais vite réparé. Aguero, départ d'une longue piste qui nous amènera jusqu'à Ores pour un arrêt ravitaillement au sympathique restaurant gite. Arrivé au village nous croisons la Floral qui nous rappelle à l'ordre, 30km/h, ça fait pas beaucoup cela ... Je vais vous surveiller ! Nous ravitaillons à Luesia ou nous re-croisons son 4x4 et roulons tranquillement vers les bassines bien connu dans le coin. Je reste au aguets car je redoute de nous faire encore arrêter. Déconcentré, je chute dans un chemin anodin. Nous continuons sur les pistes et traversons les montagnes vierges d'habitations. Retour à la civilisation à Aguero ou nous nous arrêtons pour profiter de la vue sur le village et ces Mallos genre Riglos. Retour par une autre piste vers le camping et fin du périple avec 185kms d'enduro soft mais usant à cause des pierres omniprésentes. Les autres on profité de la journée pour randonner autour de Riglos (14kms quand même). Après une dernière bière nous repartons vers la France avec le sourire aux lèvres et la joie d'avoir partagé ce week-end ensemble. Nos jeunes recrus ont mis l'ambiance et n'ont pas tardé à se faire adopter par les anciens. A moto ou ailleurs, ils en ont jamais assez ! On laisse la palombe passer et on remet cela dés que possible avec ceux qui n'ont pas pu venir.

Fredo

 

 

Retour haut de page

8 Octobre 2016

VTT d'Arthez de Béarn en nocturne

 

Samedi 8 octobre, pendant que les copains roulent en Espagne, deux locaux sont restés au bercail. Ça tombe bien, puisque les membres du club de VTT d'Arthez de Béarn ont besoin d'un coup de main.

 

Le rendez-vous est donné à 17h au camping pour une session de reconnaissance et une vérification des derniers balisages tous fraîchement posés. Deux nouveaux circuits proposés composés d’un mélange de montées, de virolos, de descentes, et d’animaux sauvages

Retour au point de départ, le temps de boire une bière, et 20h30 précise le départ est donné. Un léger problème de balisage nous donne l'occasion de découvrir le pilotage "rapide" en milieu nocturne et mal éclairé. Mais ce n’est pas ça qui va nous arrêter. Retour à la normale au bout de quelques kilomètres et nous pouvons reprendre notre job de fermeurs.

 

 

Quelques conversations avec les baliseurs bénévoles et un bon ravitaillement nous attendaient sur le parcours.

Minuit retour aux véhicules avec "aucune perte de VTTiste" mais une très grande faim. Par chance une bonne paëlla nous attendait pour nous caller l’estomac.

Merci au club de VTT pour cette belle organisation et cette belle ambiance.

 

Bon courage pour le nettoyage 

Baptiste et Kevin

 

Retour haut de page

 

26 Septembre 201

 Reco Cap-Sud secteur Ayerbe ARAGON

 

Samedi dans la journée, mon très cher amis Laurent Lacave me propose d'aller rouler demain en Espagne avec Fredo et Dominique pour un affinage du parcours en vue du prochain week-end club. Seul petit inconvénient, nous somme conviés à une soirée d’anniversaire que je ne peux pas refuser. Grâce à mon grand mental je ne suis rentré qu'à 4h30 du matin pour un réveil à 6h40...

Autant dire que le réveil fut rude pour ma part et bien évidemment je n’étais pas à l'heure. J'ai du enfiler ce que j'avais sous la main et partir avec les superbes tongs rose de ma sœur. Après ces misérables périples, nous voilà parti pour la Peña Estation à côté de l'embalse de la Peña.

Jaca, réveil pour prendre un café. Une fois arrivé au départ de la boucle le soleil est au RDV. Une pensé pour vous qui êtes restés sous la couette à écouter les trombes d'eau tomber.

Déchargement des brèles et équipement des bonhommes. Etonnamment je suis le premier sur la moto pendant que d'autres sont encore en slip en train de papoter. Fredo nous a expliqué un peu le parcours et a précisé qu'il n'y aurait pas de grandes difficultés... Bien évidemment il n’aura fallu que seulement 4km avant d’être embêté dans une montée rocheuse, autant dire que je m'en suis vu pas mal pour la grimper (Une fois monté et repris mon souffle nous repartons vers un superbe chemin en lacets. Les vues sont magnifiques depuis les hauteurs. Fredo nous a préparé un super circuit où alternent de belles descentes rocheuses et quelques montées techniques. Bien évidemment comme prévu dans une randonné reco nous avons quelques imprévus et devons rebrousser chemin de temps en temps pour au final trouver un sentier caillouteux qui descend dans la plaine.

 

 

 

Une fois en bas, arrêt dans un petit village où nous repérons un petit restaurant avec une très charmante serveuse. En place au comptoir, nous commandons bien évidement 4 diabolo grenadine .. Avant de passez à table. La faim n'est pas là pour moi mais pour les autres c'est autre chose ! Primero plato, secundo plato, tinto, postre, café …. La totale quoi ! Après avoir passé plus d’1h au restaurant nous repartons en direction de la station d'essence là plus proche pour redonner à boire aux titinnes. Faut dire que je suis parti sans le plein ce matin. Les chemins de la plaine sont plus soft mais restent caillouteux, il faut donc rester vigilant. Les paysages restent superbes et nous longeons la montagne jusqu’à Ayerbe. Malheureusement le temps passe vite et nous passons à l'option 2, arrêt des recos et coupe vers le camion. Sur le trajet du retour nous nous arrêtons au point de vue qui surplombe les Mallos de Riglos (on ne s’en lasse jamais !) et passons à flanc de montagne dans une brèche de plus de 100 mètres de hauteur avant de rejoindre le camion. Fredo et Dominique ont la très bonne idée d'aller se désaltérer le gosier en guise de récompense mais malheureusement le camping des motards d'Anzanigo est fermé.. Nous voilà donc parti pour 2h30 de route et nous quittons avec regret le soleil d'Espagne pour retrouver notre bonne vieille pluie en France. En conclusion, ce fut une très belle journée moto et je remercie encore le Moto Club Cap-Sud pour l'organisation et le temps qu'ils passent pour pouvoir nous faire vivre des journées tip-top comme celle-là. Vivement le week-end club pour remettre ça sur 2 jours cette fois ! Encore merci

Damien

Retour haut de page

Septembre 2016: Tout beau tout neuf !

 

Après une première session d'entretien de la piste du plateau éducatif, quelques valeureux Cap-Sudiens équipés de leur matériel de jardinage sont revenus pour attaquer la partie en sous-bois. Tant mieux car il faisait plutôt chaud et à ce jeu là, Stéphane avait prévu les grands moyens avec un engin climatisé et redoutablement efficace à condition d'être manipulé par un expert...

Ornières, racines, souches, arbres morts, dévers, cette machine avale tout pour confectionner une revêtement parfait: de la moquette pour enduristes! Résultat, un tracé bien calibré qu'il va falloir laisse reposer et se compacter naturellement avant de jouer dessus;

 

Fin de matinée, apéro et repas pour la petite bande avant de sortir les pétoires sur l'autre partie du site jusqu'en fin d'après-midi

 

 

Les chenilles envahissent le massif forestier, vidéo à l'appui...

 

Retour haut de page

Ménage estival

 

Opération nettoyage et aménagement au circuit du club avec un quatuor de débroussailleuses et quelques solos de tronçonneuse pour rendre les abords de piste un peu plus propres, un petit groupe en charges des clôtures pour agrandir le parking et fermer l'enceinte de la piste.

 

Pause casse-croute avec Bibi aux manettes, micro-sieste et quelques tours de pistes... Denis a gardé de l'énergie pour manier son 500CR dans les sous-bois, Gilles continue à ouvrir des traces vers le fond de vallon espérant trouver un peu de fraicheur, Fred et Bibi testent leurs nouveaux jouets et l'eau fraiche reste la principale alliée dans  la chaleur de cette journée.

Superbe site, du plateau de l'école moto aux vallons encaissés, tracés variés, gros potentiel pour tous niveaux encore à exploiter, de quoi prévoir encore quelques bonnes séances entre copains...

 

Caméra embarquée avec Fred

 

Photos: Gilles & Philippe

 

 

 

 

 

    

 

 

 

Retour haut de page

30ème Trefle Lozérien. Behind the scene

 

Quatrième année consécutive dans  l’énorme machine de l’organisation bien rodée du MCL pour l’étude d’incidence environnementale de l’épreuve. Nous laisserons de côté l’aspect administratif et réglementaire de l’exercice pour s’occuper du côté plus ludique !

Pour la 30ème, j’essaye d’être un peu en avance sur la préparation du matériel… Fourche remise à neuf, bottes rutilantes, pneus enduro 6  et une réservation d’hôtel effectuée bien au-delà des délais, mais ça passe quand même.

C’est Domi qui m’accompagne pour l’occasion. Le parc fermé et les paddocks sont de nouveau localisés en ville, ce qui crée de l’animation mais rend difficile la recherche d’une place de parking. On décide donc de laisser les machines dans le fourgon puis au garage de l’hôtel pour éviter d’arpenter les rues en pentes avec nos armures chaque matin ! Passage au PC course pour saluer les forces vives, visite de l’expo retraçant les 29 éditions précédentes avec quelques machines d’anthologie, puis retour à la base, repas et grosse sieste avant d’attaquer l’entrée du Vendredi.

Jour 1 : Causse et Gorges du Tarn

Les prévisions météo ne sont pas enthousiasmantes mais on a connu bien pire.  On rejoint la liaison au Sud de Balsièges sur le Causse de Sauveterre, quelques descentes bien velues et cassantes dans la matinée avant la SP1 de Cros Haut, plus roulant avant la SP2 de l’Arbussel et enchainement de petites erreurs se soldant par une chute et une belle cabriole avant le CH de La Canourgue. La bruine est bien présente et ne nous lâchera plus, la brume s’installe vers les Gorges du Tarn, ça culmine à 9°. Nous coupons la liaison pour rallier la SP3 de Laval du Tarn, magnifique tracé sur un versant immense avec une démonstration des top-pilotes sur un registre bien différent de ce qu’on envisagerait de faire dans un jour de grande forme. 15h, l’humidité à raison de nous et on préfère regagner nos pénates pour assurer la fin du week-end sous le soleil annoncé.

Jour 2 : Aubrac

224 km au programme mais on sait déjà qu’on raccourcira un peu ! Tour de chauffe prudent en ce début de matinée. J’avoue, la seconde partie de la montée de Chanteruejols  me fait renoncer pour ne pas cramer de l’énergie en ce début de journée. Je connais le coin et préfère le détour tranquille dans les bois que les 200m de franchissement dans les blocs à 9h du matin… Les tracés sont plus faciles sur des pistes s’élargissant jusqu’à la crête de la SP1 (La Boulaine), le temps se lève doucement et l’Aubrac apparait sous le soleil. Manque de pot, on replonge dans  l’ombre des bois de la vallée du Coulagnet sur un tracé habituel mais toujours aussi beau. Nouvelle crête, nouvelle plongée et là, on va y passer un moment ! Séance mécanique tout d’abord pour une Sherco bretonne qui ne fait plus d’étincelle au fond d’un vallon bien encaissé. On cherche, on monte la machine deux ou trois fois sur le sentier en stoppant le flux des concurrents, on pousse, rien n’y fait… Domi pense trouver le fil électrique farceur mais le pilote ne veut pas qu’on bricole davantage. Tant pis, son Trèfle s’arrêtera là. Remontée de l’autre côté et gros bouchon. Le périph du village de Lachamp aux heures de pointe… Les top-pilotes partis en dernier nous ont rejoint. On discute deux minutes avec Gauthier, Albepart, Aubert, Joly, Renet, avant d’aller voir ce qui coince. De bonnes grosses marches irrégulières, plusieurs traces possibles mais rien d’évident. Nous voila donc engagés dans la phase d’aide logistique aux bénévoles là depuis le matin et qui ont déjà aidé les 400 premiers à passer… La séance de muscu du samedi matin se termine sous un grand soleil, on  rebrousse chemin pour un tracé facile permettant d’aller casser la croute à Marvejols. Nouvelle grosse coupe de 30km pour passer directement sur la partie Nord de l’Aubrac. Pistes en crêtes, vastes paysages, murs de pierres, petits villages. On court-circuite la SP3 en ligne pour rejoindre le CH puis directement la SP4 de St Amans que l’on suit jusqu’au bout. Retour sur Mende par  le tracé de la liaison en laissant de côté la foule (plus de 7000 personnes) de la  SP5 sous forme de super-motard sur l’aérodrome.

 

Jour 3 : Margeride

Circuit de 160 km jusqu’aux confins de l’Ardèche et de la Haute-Loire, on aborde la journée avec l’objectif de profiter de quelques spéciales et de ne pas rentrer trop tard. Sortie de Mende sous le soleil, le ciel bleu mais le vent et 4 à 5°. Alternance de pistes et de sentiers étroits, séquence « Des racines et des Ailes » pour ma pomme avec une racine pas vue qui me fait un aiguillage brutal vers un taillis me stoppant juste avant le muret…  Je me relève à peine qu’une Yamaha et son pilote viennent commencer l’empilage en bord de piste…

On repart tranquillement vers le haut des collines pour la SP1 de la Pierre Plantée, rapide et spectaculaire sur la fin avec deux options de tracés permettant de gagner de précieuses secondes à condition de savoir faire un peu d’escalade avec une enduro.

On coupe la liaison vers le Nord du plateau de Charpal et Chateauneuf de Randon avec la SP3 de La Habitarelle. Beau, froid, pas un nuage, du monde partout et grand spectacle avec Peterhansel qui établi le chrono de référence avant que les avions de chasse ne fassent tomber les scores…

Direction la SP4 mais là, il sera dit que je suis maudit avec la Margeride. 25km de Mende, la chaîne casse et il manque évidemment le maillon rapide dans la trousse à outils ! Domi Mc Gyver réussi à confectionner une attache de fortune qui tiendra 300m, puis joue le petit remorqueur jusqu’à la route. Il finira avec le titre de l’assistance la plus efficace du week-end avant que nous rangions tous le matos pour revenir en Béarn. On était parti pour se faire plaisir, de ce côté-là c’est fait…

Philippe

 

Galerie Photos Ici

 

 

Retour haut de page

Aveyron Tour 2016

 

Début de l'année je me suis inscrit à l'Aveyron tour organisé par david Fretigné. C'est une rando sur 2 jours ouverte aux possesseurs de trails. Stéphane ne tardera pas trop à me rejoindre avec Marie Pierre. Après quelques réglages et changement de pneus, chargement de la remorque et nous voilà partis pour 3 jours en bivouac pour découvrir l'Aveyron par les pistes et petites routes.

 

Jeudi

Arrivée à Villefranche de Rouergue, on file vers la cérémonie d'ouverture sur la place du village où trônent déjà pas mal de montures, GS et quelques Super T Replica de la moto de David sur l'Africa Race. Accueil charcuterie fouasse et jus de fruit. Départ pour le bivouac ou on s'essaye déjà au hors piste avec le Tiguan, le demi tour sur la piste avec la remorque inquiète un peu Marie Pierre ! Enfin arrivée au bivouac et montage de la tente façon quechua pour certain et traditionnel pour les autres. Les motos sont prêtes à partir et les Tripy chargés par la compagne de David qui nous explique un peu le fonctionnement de celui ci. Une formation initiation reprenant les bases de la conduite trail avec David nous est proposée (déconnection de l’ABS et initiation légère au TT), nous déclinons devant la simplicité de celle ci et notre passif TT. Virée en ville pour le repas et 1ère nuit sous la tente (y'a du vent !)

 

Vendredi

Réveil matinal et petit déjeuner avec tout les participants, y'a un vent à décorner les bœufs ! David en profite pour faire le briefing de la journée. Ayant zappé  l’initiation prévu avec David sur son circuit, pour nous se sera road book route vers Najac ce matin. Petite boucle de mise en jambes, visite du petit village de Najac et pause café où nous retrouvons Corinne et Marie Pierre. Retour tranquille vers le bivouac et arrêt chez le concessionnaire Yamaha de Villefranche. On y restera un bon moment à discuter avec le boss aussi passionné et bavard que nous (une personne vraiment sympathique). Buffet froid et départ vers la boucle Offroad la plus technique. Le roulage au Tripy se fait sans problème (un bel outil et un bon boulot de l'organisation pour la conception du road book). Arrêt au bord d'un moulin où nous retrouvons David avec un groupe de quelques motos. On repart avec eux et surprise car il roule en duo ! Il se lève, elle se lève !!!!! Le groupe n'étant pas homogène, on décide avec Stephane de passer devant pour rouler tout les 2. La fin de la journée arrivera trop vite car l'itinéraire vraiment sympathique nous a fait oublier les kms ! Stephane dont c'était une première TT avec le Trail sera enchanté, j'espère qu'il nous accompagnera sur les prochaines sorties !Arrivée bivouac et traditionnelle bières locale accompagné par 2 musiciens qui commencent à mettre de l'animation. Bon petit repas suivi de l'ambiance musicale qui continue. Nuit sous la tente et toujours autant de vent.

 

Samedi 

Aujourd'hui le road book est uniquement petites routes.

P'tit dej et briefing de David qui propose de prendre un petit groupe en Offroad. Je lève la main bien sûr. Départ avec le groupe, certains n'ont pas le plein, d'autres on le pneu à plat, ça démarre doucement. Stephane et moi avons lavé les motos et fait le plein la veille en bon habitué. C'est parti sans briefing de fonctionnement, il faut rattraper le temps perdu, bilan le groupe se perd ! Après quelques appels téléphoniques on se donne rdv à 1 point. Nous retrouvons enfin notre guide, on commence à attaquer quelques pistes et nous en profitons pour faire quelques photos en action. Nous perdons sur le coup 2 motos qui n'ont pas vus notre arrêt. Quelques kms plus loin, nouveau rebondissement, notre guide crève ! Moi j'ai rien, moi j'ai des trucs dans la valise mais j'ai pas la clé, le camion d'assistance est parti… Je lui propose une chambre à air, les démonte pneus, les outils et le gonfleur et des colliers pour sa béquille. (c'est comme ça chez Capsud !)

C'est réparé mais le timing se resserre ! Ce sera liaison par la route au plus court vers le buron de Camejane sur le plateau de l'Aubrac ou nous attendent les filles et un excellent aligot local (on en a laissé malgré les multiples repasses). La liaison est difficile avec ma moto plus prévue pour les aventures TT mais les paysages sont superbes. Mon GPS confirmera la route la plus courte à notre ouvreur. Repas terminé et retour vers le bivouac. 20 mn et arrêt à l'usine Laguillole pour une présentation de fabrication des fameux couteaux. Très beau couteaux mais j'ai déjà 2 opinel que je dis à Stephane ! y’a bien celui avec le tire bouchon ?????? Finalement non. On continu notre retour sur des routes sinueuses et le passage dans de très beaux villages dont celui de Conques ou notre Prez a élu domicile pour un week-end Vtt avec ses pots (plusieurs villages classés plus beau villages de France, ça cause !). Sur le parcours le road book nous indique les points panoramiques où nous pouvons faire quelques photos genre tu t'arrêtes tout les 200m ! Retour au bivouac par les petites routes qui empêchent la monotonie, on prend les mêmes et on recommence, bière, musique et repas local excellent. Nuit sous la tente et toujours autant de vent ! (y'en à jamais qu'ils nous disent ! ). 

 

Dimanche

Ça y est, c'est déjà fini. C'est le départ et après de multiples tentatives pour plier la quechua (vidéo internet, appel a un ami, 50/50 .... Rien n'y a fait !) la tente fini avec des sangles et une dimension un peu plus grande qu'à l'aller. Le Tiguan et la remorque sont chargés pour le retour puis on prend la route après un au revoir à David que l'on remercie ainsi que toute son équipe (dont sa femme) pour cette organisation bien sympathique ou la convivialité et le bonheur de visiter cette belle région a dominé. N’oublions pas quand même de ramener une fouasse locale, sont gourmandes !!  Nous repartons avec le sourire, le plein d'images dans la tête et quelques kg à évacuer très vite sur le Vtt bien sûr ! Petit regret quand même de n’avoir participé au stage avec David au vu des images (plus que la déconnection de l’ABS!).

RDV à l'année prochaine avec grand plaisir pour plus de TT ou une monture plus adaptée à la route pour ma part. Stephane a pu goûter au plaisir du TT avec son Trail malgré la petite déception de ne pas avoir partagé la moto avec Marie Pierre, on espère le revoir avec nous sur les balades avec "les grosses". Merci à nos compagnes a qui nous devons cette escapade en Aveyron."

 

Toute la galerie photos ICI

 Fredo

 

 

   

Retour haut de page

 

1er Mai 2016 Ecole Moto: C'est parti!!!

 

 

Sous le soleil Salisien, premiers tours de roues de l'Ecole Moto et concrétisation de pas mal d'efforts du Moto-Club Cap Sud!  Accompagné de ses partenaires avec en premier lieu le soutien de la commune et le centre Leclerc d'Orthez, le club avait confié cette session inaugurale à Gilles Chague et Eric Geslin. Du côté des jeunes pilotes, aucun problème de réveil pour aller à l'école en ce dimanche matin! Débuts en douceur, apprentissage progressif, prise de confiance et sourire chez tout le monde...

 

Galerie photos ICI

 

Vidéo de la première Session

 

Prochaine séance le 22 Mai.

 

 

 

 

                

 

Retour haut de page

29 Avril 2016

Petit résumé vu de l'intérieur avec Laurent qui nous retrace ses sorties, entre courses et rando. Parfaite synthèse de ce qui se passe chez Cap-Sud

 

La saison a commencé le 20 Mars à la rando des palombières où le temps était menaçant mais par chance nous avons pu profiter du beau temps. Le parcours était super sympa avec des vues magnifiques! De grosse averses de pluies s'étaient abattues sur Oloron toute la nuit ce qui compliqué les choses notamment avec des tapis de feuilles partout. Dans l'ensemble je me suis bien amusé malgré tout les réglages à faire sur le 300 l'ayant acquis seulement 8 jours auparavant.

 

Le 26 et 27 Mars nous somme partit du côté d'Hasparren ou 140 participants était présents. Une séance d'essais chrono superpole sur une spéciale en 8, de l'attente tout l'après midi pour rouler seulement 2 à 3 minutes ce fut long et nous avons eu la chance de ne pas finir à la tombée de la nuit comme certains!

La nuit fut orageuse et la tempête s'est abattue sur Hasparren causant beaucoup de destruction au niveau des 3 spéciales. Le départ se voit retardé de 30 minutes le temps que les organisateurs réparent tout. Je pars dans la 12ème vague étant classé à la 36e places la veille. Matinée très grasse après les 3 tours du matin (9 spéciales) je remonte 32e. La première spéciale étant typée un peu cross franchissement, la seconde une ligne sinueuse avec beaucoup de single et la troisième ligne avec beaucoup de bourbiers bien plus rapide mais très piégeuse. A la fin de l'après midi je termine la course à la 43e place scratch toute catégorie confondu, 12ème junior et 11eme E3. Les crampes étaient de la parties et ont causés pas mal de problèmes!

 

Le 3 Avril ballade un peu plus lointaine car nous sommes allés à l'endurance d'Arroses. Sous le soleil, un joli tracé nous attendait avec une super organisation!!

Un arrêt au bout d'1h45 de course et ça repart mais la dernière demi-heure fut très pénible et épuisante!

Je me classe 26e scratch toutes catégories confondues, 9eme solo et 2eme E3. Le retour en voiture, voilà la plus grande épreuve physique!!

 

Le 17 avril petit tour du côté de Marciac pour la Baguenaude. 180 kms au programme et pas des moindres!! Le matin c'était ski partie, le terrain était impraticable, inondé. Des rails partout et ce n'était vraiment pas évident. L'Aprèm le temps a tenu ses promesses et se fut un régal, tout avait séché et les parcours durs ne posaient vraiment plus aucune difficulté alors qu'impraticable le matin. Les 2 légendaire montées de Marciac avec les doubles marches et un retour à la maison encore sous le soleil!

Jusqu'à présent nous avons vraiment eu de la chance d'avoir des temps menaçant mais sans pluie!!

Le 1er mai nous seront présent à la rando des Kiwis de Cauneille.

Laurent L

Retour haut de page

Journée des chemins 2016

Comme chaque année le moto club Cap-Sud organisait la traditionnelle journée des chemins sur la commune de Salies, conjointement entre le team salies VTT et l'association la PETIAN.

 

Bravo et merci à toutes les personnes présentes, nous avons fait du très très bon boulot !!

- nettoyage du chemin du bois de Coulome.

- reconstruction de l'escalier piétons du bois de Coulome.

- nettoyage du ruisseau de Bernatere.

- nettoyage de la cascade

- nettoyage d'un chemin au coût

- déviation chemin du Brana.

Tout cela pour le plus grand plaisir de tous ceux qui utilisent ces chemins.

 

Merci    -à la commune de Salies pour les autorisations et la mise à disposition de l'école du bois;

-Aux propriétaires qui nous ont permis de passer chez eux.

-A la DDTM64 pour l'autorisation de nettoyage du ruisseau de Bernatere.

Et bien sûr à nous tous, Team salies VTT, la Pétian, et le moto club Cap-Sud.

Rdv en 2017 pour de nouveaux chantiers ...

 

Gilles

 

 

Retour haut de page

20 Mars 2016: Rando des Palombières

A l'initiative du C-E de Messier-Bugatti-Dowty à Oloron, la randonnée concoctée sur le Barétous accueillait près de 120 pilotes. Conditions idéales après les éditions passées sous les trombes d'eau ou sous la neige, 90km de paysages splendides entre forêts et crêtes enneigées, le Pic d'Anie et Issarbe en fond de tableau.

Des glissades, quelques chutes, pas mal de courbatures, validation du test de matériel (dorsale, genouillères, protections d'épaules) et beaucoup de plaisir à parcourir le piémont du Barétous, bon casse-croute de clôture et remise par les organisateurs du chèque de contribution à la lutte contre la mucoviscidose.

On prend déjà date pour l'an prochain

PH

 

Denis bricole et Bibi ne tient plus la pression (de la roue avant...)

 

Retour haut de page

Agenda: La journée des chemins, c'est le 9 Avril 2016! Préparez le mélange 2T... mais pour tronçonneuses et débroussailleuses, affûtez lames et chaînes, on va avoir besoin de bras pour faire du ménage...

Retour haut de page

Rallye d'Arzacq 2016

 

 

Après quelques éditions du Rallye d'Arzacq relativement épargnées par la météo, où c'était presque "bronzage et farniente au départ des ES", la session 2016 est revenue aux fondamentaux de l'épreuve hivernale...!

 

Avec les courageux qui m'accompagnaient samedi, nous avons goûté à toutes les joies de ce qu'annonçait la météo dans le Soubestre! Imaginez une séquence Jet-Ski dans une pâte à crêpes géante...

Des giboulées à répétition dans des coteaux détrempée, 40mm de pluie en 3 heures, des torrents dévalant les ornières faites par les buggys, des fonds de champs aux ornières profondes dans une argile presque liquide, un grésil qui pique, un taux d'humidité de 150% dans les courants d'air des crêtes, de longues attentes pour cause de Spéciale bloquée, les voitures s'enlisant avant même le point de départ sur Plassot, la spéciale du Château et son passage à gué de 120 mètres. Malgré tout, on est passé, mieux que les voitures même et les  feuilles de chronos sont arrivées au PC Course en restant lisibles et exploitables. Merci à Dumol, Domi, LaGomme et Kevin (qui découvrait le truc) d'avoir tenu bon face à la tourmente.

 

Pour le dimanche, Bibi et Denis prennent le relai sous un soleil radieux... jusqu'en fin de matinée en enchainant les spéciales de Roques, Pimbo et Cruzas. Malgré les conditions de la veille, les coteaux sont plus techniques mais ça passe partout au contraire du plateau de Cruzas avec des secteurs où les voitures ouvreuses peinent sérieusement. J'y passe le matin avant la spéciale et après un première passage de 50 véhicules, c'est méconnaissable par endroit.

Nous déménageons table et chaises de chez Feuga pour un somptueux ravitaillement concocté par Chantal; en terrasse devant la mairie, en profitant du rayon de soleil de la journée.

 

Pour les spéciales de l'après midi, ça se couvre doucement et l'énorme masse noire à l'horizon patiente un peu et vient s'abattre sur la Spéciale de clôture qui n'avait pas besoin de ça! Les SSV sont à l'agonie, les bourbiers de la première section de Cruzas gagnent finalement la partie et obligent les organisateurs à tout stopper et les spectateurs téméraires à ranger bottes et cirés.

Comme le disait Eric, on essaiera de répartir un peu mieux le climat entre les deux jours pour 2017

PH